1 Te faire attendre une heure avant de te baigner après un repas…

–Sérieux m’man, je touche dans le fond.

–Tu pourrais faire une crampe, vomir, t’étouffer et te noyer!

Je te confie un petit secret, c’était juste pour avoir un peu de temps, savourer un café tranquille ou prendre un digestif en jouant aux cartes après le diner que nos parents nous empêchaient de nous baigner.

À moins que tu ne sautes dans un lac pour un Ironman après avoir mangé 4 assiettes de lasagnes, t’avais aucune chance de «cramper» et de couler au fond comme une roche après ton snack!

piscine

 2  Te faire porter ton manteau par-dessus ton déguisement d’Halloween

Juste avant de sortir de la maison, t’avais ton kit de Batman ou de sorcière sur le dos, prêt à parcourrir le quartier pour une poignée de cochonneries, et elle t’attrapait dans le cadre de porte pour t’insérer de force dans un manteau rendu trop petit à cause du déguisement.

Parce que dans le fond, tu peux bien te faire kidnapper par un inconnu, tomber malade après avoir mangé 4 tasses de bonbons ou trouver une lame de rasoir dans une pomme, faudrait quand même pas que tu pognes la grippe!

 3 Te laver le visage avec ta bave ou pire, la sienne

Oui, nos mères se léchaient le pouce pour faire partir de la confiture qu’on avait au visage. Parce que le lavabo était vraiment trop loin? Ou pire, tu sors ta langue, elle y glisse le pouce et te lave la face. Quand on s’aime, on partage tout, la grippe, la gastro, let’s go.

C’est une technique apprise des chats!

4 Elle disait des trucs qui n’avaient aucun sens.

Viens ici, m’a t’en donner une raison de brailler!

Si ton ami saute en bas du pont, vas-tu sauter toi aussi?

Attends que ton père arrive…

Ici, il n’y a rien à dire. C’était le genre d’arguments de dernier recours auquel on ne pouvait rien ajouter. Quand elle te lançait ça, t’avais perdu, point! L’étape d’après si tu continuais de rouspeter, c’était la perte de contrôle totale et tu finissais dans ta chambre jusqu’à la prochaine pleine lune.

As-tu vu le petit?

As-tu vu le petit?

5 Ne pas savoir où tu étais!

Oui, c’était le bon vieux temps! Oui, on était toujours dehors à courir et nous amuser, mais personne n’avait jamais aucune espèce d’idée d’où on était et il y a des fois où s’il m’était arrivé malheur, je vous assure qu’on ne m’aurait jamais retrouvé. Une seule consigne : rentre à la noirceur. Parce qu’on sait tous que dans le jour, y’arrive jamais rien…

Partir sur un no where en suivant la track de train, explorer les égouts, les forêts environnantes et les maisons abandonnées.

Aujourd’hui, c’est l’inverse. Nos enfants, on sait « trop » ils sont où, quand ils ne sont pas directement dans nos culottes, ils sont assis à côté de nous, pluguer sur un iPad.

Lire la suite

ABONNE-TOI À COOL DAD!

Notre infolettre, c'est des rabais exclusifs, des activités gratuites, des concours et un peu d'humour tordu dans ta vie de parent.

Vous vous êtes inscrit avec succès !