L’école vient de finir, l’été commence à se pointer le nez et crois-le ou non, il va finir par faire chaud!

Es-tu prêt? Est-ce que tu as hâte d’avoir tes petits avec toi pour plusieurs semaines ou appréhendes-tu cette période qui pour beaucoup de parents, est devenue une énorme source de stress et de soucis?

L’horaire du camp de jour, les vacances qui coûtent cher, les enfants qui ont passé l’année à se plaindre de l’école et qui sous peu, vont se plaindre qu’ils n’ont rien à faire, etc. Ça ne sera pas de tout repos c’est certain, mais quand on y pense, ça ne va pas juste passer vite, ça va passer si vite qu’avant de t’en rendre compte, tu vas te retrouver en septembre à te plaindre de la rentrée, du retour des lunchs, des devoirs et du fc@king trafic du matin qui recommence.

C’est ça notre vie de Québécois, passer 8 mois à se les geler et à espérer l’arrivée d’un été trop court et pour lequel on a tellement d’attentes et de projets qu’on en sort presque toujours déçus.

Puis passer juillet et août à essayer d’en faire trop, à courir toutes les sorties et activités possibles et à occuper tes enfants comme si tu étais noté sur un bulletin parental à la fin, c’est non seulement inutile et épuisant, mais c’est le meilleur moyen de manquer ton coup et de passer un été de merde.

Vous avez passé l’année à courir, à faire des lifts à gauche pis à droite, à être stressé, à chercher du temps partout et vous voulez vraiment perpétuer le tout pendant la belle saison?

Je suis persuadé que non!

Je sais qu’au fond, tu rêves de drinks tranquille sur le bord de la piscine, de promenades relax après souper et de matins paresseux avec un café sur le balcon et tu y as droit. De la même manière dont tes enfants ont droit eux aussi à un peu de détente, de calme et de temps libres. Même si ce n’est pas ce qu’ils te demandent, c’est ce dont ils ont le plus besoin alors rends-toi service, enregistre ces quelques conseils dans ton cerveau de parent qui veut trop en faire et sert t’en pour passer l’été de ta vie.

Après tout, même en ajoutant les deux semaines de vacances “typiques” aux minces 8 fins de semaine dont tu jouiras, tu n’auras qu’environ 30 journées libres pour créer des souvenirs en famille et passer du temps de qualité avec ceux que tu aimes.

Les commandements d’un été simplement parfait.

Je n’en ferai pas trop.

Une belle activité par weekend, c’est ben en masse. Tu peux même en sauter deux ou trois, ta santé mentale et ton portefeuille risquent même d’apprécier.

C’est pas grave si tes enfants s’emmerdent.

Des kids, ça chialent anyway alors respire un peu, ouvre la porte et envoie-les dehors. C’est même super bénéfique pour eux de ne rien faire et de se chercher des jeux et des activités par eux-mêmes.

Les activités simples sont aussi des activités.

Allez se promener dans le vieux, en forêt, faire un feu de camp, aller à la plage, construire un abri en branches, organiser une chasse autrésor ou acheter et peinturer des cabanes à moineaux, c’est ben correct. T’es pas obligé de dépenser 250$ à la Ronde pour amuser tes petits. Il y a une liste infinie de suggestions d’activités simples et gratuites sur Google si tu te donnes 2 minutes pour fouiner un peu.

Faites-vous une “bucket list” d’été en famille.

Chacun de votre côté, inscrivez ce qui vous intéresserait comme sorties et laissez les plus jeunes écrire ce qu’ils veulent. Vous risquez d’être surpris de leurs idées et c’est aussi une superbe façon d’essayer des trucs différents et de faire plaisir à tout le monde au moins une fois.

Acheter des jeux extérieurs.

Que ce soit un immense jeu de poche, une trampoline, des vélos pour les parents, un cerf-volant, un ballon poire, une banane magique ou n’importe quoi d’autre; avec un peu de recherches et pour souvent moins cher qu’une sortie au zoo, vous pouvez vous procurer des items qui vous serviront toute l’été et même l’année prochaine et qui divertiront tout le monde longtemps.

Dans le fond, tu as surtout à te rappeler que les sorties faciles et “gratuites” sont aussi amusantes que les autres.

Aller à la bibliothèque lire des B.D. pendant qu’il fait 32 dehors, visiter plusieurs parcs de votre ville la même journée et y amener un pique-nique, essayer une nouvelle plage inconnue, camper dans la cour, sortir la télé dehors pour écouter un film sur une couverture, les possibilités sont infinies et c’est souvent les plus beaux souvenirs.

C’est presque trop simple comme conseils, mais ça va faire toute la différence je te le promets.

T’as huit fins de semaine de beau temps à partager avec tes amours, essaies de les apprécier sans te casser le bicycle ni te ruiner. Courir comme une poule pas de tête et arriver en septembre brulé, c’est pas ça la vie. En tout cas, c’est pas celle que je veux vivre et je pense que sous le parent parfait que tu aimerais être, toi non plus.

La Course Cool Dad Chevrolet de Montréal est dans une semaine. Ne manque pas cette journée père-enfant unique au monde!

billet