La vie de famille, c’est gros. Gros et vite, surtout à six!

Le panier de linge sale est gros, la liste de tâches à faire le weekend est grosse, mon budget est gros (mais pas mes revenus), le stress est gros, mon horaire est gros et les problèmes sont gros. Je ne sais pas pour toi, mais j’ai constamment l’impression de courir après quelque chose; du temps, de l’énergie, de l’argent, de la patience, du calme. Bref je cours, tu cours, nous courons…  Ark, faire une conjugaison, ça me fait penser aux devoirs de mon fils.

Mais justement, comme on court sans arrêt, il est d’autant plus important de prendre une petite pause de temps à autre pour se recentrer sur ce qui compte vraiment. Les amis, la famille, les bons moments et créer des petits souvenirs précieux qui nourriront nos semaines et nous permettent de nous rappeler que la vraie vie, c’est pas juste métro-boulot-dodo.

Décrocher et même “l’échapper” de temps en temps, c’est le secret pour entretenir son bonheur et le remède parfait pour la santé mentale. Prendre un verre entre amis ou en couple, refaire le monde avec des théories farfelues et rire un bon coup, il n’y a rien de mieux pour apprécier la vie et recharger nos batteries.

Je ne sais pas si tu connais Sortilège, un whisky canadien au goût de sirop d’érable, mais depuis quelques mois, c’est devenu notre petite eau de vie à moi et ma femme et c’est notre gâterie pour décompresser ou nous récompenser après une grosse semaine.

Comme ma femme ne tolère pas beaucoup l’alcool et surtout qu’elle a le palais sensible, c’est une des rares boissons qu’elle aime vraiment et c’est rapidement devenu notre cocktail de prédilection pour nos petites soirées de couple. On en traîne même une petite fiole au chalet histoire de se réchauffer un peu le coeur sur le bord du feu.

Et aussi de mieux dormir parce que nos vieux matelas de chalet sont vraiment scrap, mais ça c’est une autre histoire.

Ni trop sucré ni trop fort, Sortilège est la combinaison parfaite du whisky fait selon les plus pures traditions canadiennes et de notre bon vieux sirop d’érables québécois. Sa version “crème” est aussi excellente et se mélange parfaitement dans un bon café. Avec le temps des fêtes qui approche à grands pas, c’est un incontournable pour les cafés festifs des journées qui commencent trop tôt et se terminent souvent trop tard.

Un beau produit québécois à découvrir et peut-être même à glisser sous le sapin. En attendant, je vous dis “santé” les parents! Sachez apprécier la vie et surtout, essayez de prendre un peu de temps pour vous parce que même si elle va à toute vitesse, elle est si belle à voir et surtout, à partager.

Cet article est écrit en collaboration avec Sortilège, mais toutes les opinions exprimées sont les miennes. Bref, si j’aimais pas ça, je ne t’en parlerais pas 😉