Ce matin, fiston était un peu “moton” et après plusieurs jours de douleur aux oreilles et de fièvre sporadique, on a décidé de passer à l’attaque et d’aller consulter.

Cool Mom voulait se préparer, car elle avait un shower et j’avais le goût de passer un peu de temps seul à seul avec mon fils. Je suis donc parti à l’hôpital avec jr et on en a profité pour jaser d’affaire de gars. Tsé, les fusils Nerf, le fort qu’on a commencé à creuser dehors et les belles filles en patinage artistique aux Olympiques. Ben oui, à 6 six, il a déjà commencé à remarque les filles…

Bref, un de ces petits moments père-fils que j’apprécie tant. Tout allait bien et mon fils répondait aux questions du personnel soignant avec candeur et jusqu’au moment de la prise de température rectale, il trouvait ça ben comique!

Puis, en quittant avec une prescription d’antibiotiques en main, le doc m’a regardé avec un sourire chaleureux et une pointe de fierté dans la voix, elle m’a dit: « En tout cas, je trouve ça l’fun de voir un père s’occuper de son enfant! » Et sur le coup, ça m’a fait du bien. J’étais comme fier d’être le père « le fun ».

Je me suis dit, ben oui, c’est vrai que je suis un bon père, j’suis un Cool Dad!

Puis, j’ai eu comme un arrière-goût amer qui a remonté, un peu comme après une gorgée de jus de canneberge.

Je suis absolument certain que la dame n’avait que de bonnes intentions et que son commentaire se voulait tout à fait franc et empreint de bonté, mais tout de même, je ne suis pas le seul gars à s’impliquer, à faire sa part et à choisir chaque jour d’assumer ma paternité à fond.

Des gars qui se donnent, qui sont fiers d’être pères et qui participent à tous les aspects de la vie de famille, il y en a de plus en plus. On est maintenant 6000 papas dans notre groupe, La Ligue des Cool Dad , à s’encourager, s’épauler et à vanter nos bons coups avec nos petits. Chaque jour, je vois des hommes au parc avec leurs gamins, à l’épicerie, dans l’eau au cours de natation, chez Home Depot ou qui vont porter leurs gamins à l’école.

On assume, on prend notre rôle au sérieux et on essaie de faire une différence. Oui, il y a encore quelques champions qui utilisent encore des expressions comme « garder les enfants », quand leur blonde n’est pas là, qui ne sont pas capables de faire des sandwichs au jambon ou qui ne connaissent rien de la vie de leurs enfants, mais ils se font de plus en plus rares.

Me faire dire  » je trouve ça l’fun de voir un père s’occuper de ses enfants » c’est un peu comme si j’allais voir une femme dans un garage et que je lui dise  » En tout cas, je trouve ça l’fun que tu sois capable d’amener l’auto au garage » ou que je croise une femme sur le bord de la rue le mardi et que je dise « Wow, t’es capable de sortir les poubelles, bravo madame! »

Trompe-toi pas, je suis loin d’être frustré contre mon médecin, la femme travaille le samedi et réussi même à être de bonne humeur pendant qu’elle rentre un thermomètre dans les fesses d’un enfant turbulent, mais j’ai quand même hâte de constater qu’un homme qui s’occupe de ses enfants, c’est aussi normal qu’une femme sur le marché du travail.

Faire ma job de père et aimer ça, ça ne devrait pas être le fun à voir, me mériter de médailles ou des encouragements, ça devrait juste être la norme point.

Pis mon homme, si c’est toi le gars qui dit encore que tu gardes ta marmaille quand ta femme est sortie, RÉVEILLE, on n’est plus en 1970!

 

P.S. As-tu ton billet pour la célèbre Cool Dad Race?

https://go.cooldad.ca/race/